ARCC Montréal/Bourassa (13) – « Il était une fois »…

« Il était une fois »… il y a presque 50 ans, un groupe de joyeux campeurs créèrent la FQCC. Depuis ce temps, il y a eu matière à dire « il était une fois »… Dans à peu près tous les rassemblements ou activités de la FQCC, nous pouvions entendre des gens se dire : « Te souviens-tu de la fois où… »

Maintenant, l’ARCC Montréal/Bourassa pourra fièrement dire : « Il était une fois » une belle équipe qui a relevé le pari de faire le rassemblement d’ouverture 2016 et les campeurs pourront répondre qu’ils se souviennent, car ils y étaient.

Bourassa5
Tom Enright, président de la société d’agriculture du comté de Brome, Tom Selby, maire de Brome, Alain Boyer, président de l’ARCC 13 Montréal/Bourassa, et Michel Girard, vice-président de la FQCC

Donc, « Il était une fois » où… les 708 équipages inscrits à notre rassemblement se réunirent sur le site de l’Expo Brome pour ainsi former fièrement une grande famille, la famille de la FQCC.

 « Il était une fois » où… lors du rassemblement d’ouverture, les membres et amis inscrits eurent le privilège d’assister à cinq spectacles répondant à plus de choix possibles. De la musique d’ambiance fut choisie pendant des repas et des soirées de danse certains soirs, afin de répondre aux attentes et aux gouts des gens.

Bourassa4
C’est la matinée en pyjama de nos jeunes, après l’activité du « dodo au campement » animée par Gaétan Hébert, responsable des jeunes. Bravo Gaétan !

 « Il était une fois »… les multiples activités touristiques choisies laissèrent les participants dans l’embarras du choix. Quant à celles sur le site, les catégories d’âge ne furent pas négligées et Campi, notre mascotte, put en témoigner par sa présence remarquée.

 « Il était une fois » où… nous misèrent sur un budget un peu plus élevé pour nos jeunes qui nous tiennent à cœur. Du conte en pyjama au survol en forêt, du cinéma popcorn au party disco, des activités père-fils ou mère-fille au du temps des régions pour les jeunes, les jeunes en plus des parents ne purent que s’en féliciter…

Bourassa3
Routine quotidienne, quelques membres qui vont fièrement aux activités.

 « Il était une fois » où… les membres, par tous les nombreux commentaires reçus sur place ou par écrit, ne purent qu’affirmer : opération réussie !

Merci à tous nos sympathisants de comprendre que, dans tout bon rassemblement d’ouverture, des situations inattendues ou imprévues peuvent arriver. Entre autres, trois membres ou conjoints du C.A. (Carole Bonneau, Pierre Gagnon et Jacques Terrault, mon conjoint, ainsi que Raymond Boudreau, l’année précédente) furent gravement malades ou atteints de cancer… avec tout le déploiement de soins que cela exige.

C’est alors qu’on apprécie l’aide des membres du C.A. élargi (Sébastien Plante, Martin Healy, Gérard Cournoyer, Céline Larivière, ex-membre de l’ARCC 13 et Gaétan Hébert de l’ARCC 09) ainsi que nos précieux et nombreux bénévoles. Merci !

Bourassa2
Et voilà Campi, notre chère mascotte populaire auprès des petits et des grands ! À sa droite, Marcelle Terrault, v-p de l’ARCC Montréal/Bourassa et relationniste.
Bourassa1
Campi s’amuse, lui aussi. Ah, le chanceux !

 « Il était une fois » où… à notre rassemblement régional au Camping de l’Île, à Roxton Falls, « les joyeux naufragés » ont débarqué… dans les pommes… Au moment où cet article est écrit, l’activité n’a pas encore eu lieu. Mais on devine que les participants auront apprécié… Finalement, lors de l’AGA du samedi soir, un nouveau conseil d’administration sera aussi formé, à suivre !

 « Il était une fois » où… notre fameux méchoui annuel, le 24e, aura lieu le 12 novembre à 17 h 30 au sous-sol de la paroisse Saint-François-d’Assise, situé au 750, rue Georges-Bizet, et coutera 38 $ par personne. Venez déguster le fameux méchoui du traiteur Chalet-du-Ruisseau et danser au son de la musique du DJ (prix de présence).

 « Il était une fois » où… l’ARCC Montréal/Bourassa et ses complices… ne purent que se féliciter !

Au plaisir de vous voir ou de vous revoir !

Marcelle Terrault, vice-présidente et relationniste

 Mot de Carole Bonneau

Lors de l’ouverture, j’ai vécu quelque chose que je n’avais jamais vécu auparavant, c’est pourquoi je n’ai pas vraiment su réagir sur place.

Je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont fait des câlins, qui ont pleuré, qui m’ont encouragée ; j’ai tout mis dans ma boite à bonheur. Merci à Jean Nichol et au Caboose Band, qui ont permis aux gens de faire une ovation pour moi durant leur spectacle. Merci à « Laurent » qui a si bien chanté la superbe chanson. Merci à Gilbert Riopel pour tes câlins, ça a très bien fonctionné. Merci à Alain Boyer pour tes larmes et merci à la dame qui m’a apporté une carte avec une très belle petite histoire. Merci à Alain Lamarre pour tes courriels de câlins qui me font sourire. Si j’oublie quelqu’un à ce moment-ci, eh bien, un gros merci, je me souviendrai surement de cette fin de semaine.

Je suis certaine que tous vos encouragements, câlins et larmes vont m’aider à vous côtoyer encore un bon 2-3 ans. Je suis revenue énergisée du rassemblement et pleine d’espoir pour la suite. MERCI ! MERCI ! MERCI 

Enregistrer